FAQ

Foire Aux Questions / Covid-19

 

1. Pourquoi la collecte des encombrants pour les particuliers a-t-elle été interrompue ?

En raison de la pandémie de Covid-19, les moyens humains et matériels à notre disposition ne nous permettaient pas à date d’assurer la totalité des collectes habituellement programmées.

La priorité a été par conséquent donnée aux collectes dont l'arrêt aurait impliqué un risque sanitaire et principalement celles des ordures ménagères et des emballages, qui sont pour partie souillés.

Le ramassage des encombrants sur rendez-vous pourra reprendre dès lundi 18 mai. Vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire pour une collecte dans la rubrique "Demande d’enlèvement d’encombrants".

2. Que fait-on de ses déchets végétaux en sacs ? Peut-on les brûler ?

La reprise de la collecte des déchets végétaux le 4 mai se fait à format contraint afin de pouvoir collecter sur tous les quartiers. C’est ainsi que seuls 1 bac et 3 fagots seront ramassés par semaine jusqu’à épuisement du stock de déchets verts dans les semaines à venir.

Nous vous invitons à ne pas laisser vos végétaux dans les bacs ou dans des sacs, car leur décomposition en milieu fermé entrainerait des odeurs désagréables. Il est donc préférable de les laisser en tas dans votre jardin, afin qu’ils sèchent à l’air libre. Une fois bien secs, ils prendront moins de place dans votre bac pour la collecte suivante.

Par ailleurs, afin d’éviter le port de charges lourdes par les agents de collecte, les déchets végétaux ne sont pas ramassés en sac. Ils devront donc être transvasés dans les bacs dédiés, ou vidés en déchèterie lorsque celles-ci seront de nouveau accessibles.

Attention, le brûlage des déchets, quel que soit leur type, constitue une infraction, qui peut être doublée d’une seconde contravention pour nuisances olfactives !

Pour réduire les quantités de déchets végétaux, vous pouvez pratiquer le « mulching », une technique de tonte sans ramassage de l'herbe : la partie haute de l'herbe est coupée, et redéposée directement sur la pelouse, pour former un « mulch » ou paillis. Ce dernier protège la pelouse du dessèchement, et alimente le sol directement en se décomposant.

3. Quand les déchèteries réouvriront-elles au public ?

Les déchèteries du SIREDOM rouvriront aux particuliers et aux professionnels à partir du lundi 11 mai.

Cependant, des conditions strictes d’accès seront appliquées :

  • Ne sera autorisé qu’un passage par semaine et par badge.
  • Un système d’accueil en fonction de la plaque d’immatriculation du véhicule va être mis en place à partir du 18 mai :
     - Les jours pairs, seuls les véhicules ayant une immatriculation paire pourront accéder aux déchèteries.
     - Les jours impairs, seuls les véhicules ayant une immatriculation impaire pourront accéder aux déchèteries.

Nous attirons votre attention sur le fait que la déchèterie de Sainte-Geneviève-des-Bois restera fermée pour cause de travaux.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter le site du SIREDOM.

4. Les emballages sont-ils toujours triés ou sont-ils incinérés ?

Le traitement des emballages ne change pas : lorsqu’ils sont correctement triés par les habitants, ils sont envoyés au centre de tri en vue de leur recyclage. Lorsque de trop nombreuses erreurs de tri sont constatées, ils sont malheureusement incinérés.

5. Que faire des déchets potentiellement contaminés par le COVID-19 (mouchoirs, lingettes, gants, masques usagés) ?

Ces déchets peuvent être dangereux pour le personnel de collecte. Ils doivent donc être placés dans des sacs étanches et bien fermés. Idéalement, ces sacs doivent être conservés 24h avant d’être doublés pour être placés à la collecte des ordures ménagères.

En aucun cas ces déchets ne doivent être jetés dans le bac des emballages, ni dans le système d’évacuation des eaux usées, sous peine de provoquer des risques pour le personnel de collecte des déchets, ou être la cause de bouchons dans les réseaux d’assainissement.

6. Je n’ose pas toucher mon bac ou le système d’ouverture du point d’apport volontaire par peur d’une contamination.

Certaines études démontrant que le virus peut rester plus ou moins actif sur des surfaces inertes (inox, carrelage, métaux…), le risque de contracter le virus en manipulant des objets contaminés n'est pas exclu mais reste faible

Pour les bacs, il est recommandé d’en nettoyer les poignées avec des produits désinfectants : l'alcool à 70°C est recommandé. L'eau de javel doit quant à elle être utilisée avec précaution, car c'est un produit fortement oxydant et caustique pour la peau, les muqueuses et les matériaux.

Pour les points d’apport volontaire (bornes enterrées ou aériennes), vous pouvez utiliser un gant ou un mouchoir pour manipuler l’ouverture de la colonne, que vous jetterez dans un sac bien fermé. Nous vous rappelons que le dépôt de déchets au sol à côté des colonnes, outre les nuisances causées à votre cadre de vie, constitue une infraction.

Dans tous les cas, le nettoyage de vos mains après toute manipulation est primordial, à l’eau et au savon pendant 30 secondes au moins, ou à défaut avec une solution ou un gel hydroalcoolique si vous ne pouvez pas vous laver les mains.

Plus d'infos