Crise de l’énergie, l’Agglo agit !

Avec l’accélération du changement climatique, les conséquences de la guerre en Ukraine et les difficultés de la production électrique française, la transition énergétique du territoire est une priorité. C’est pourquoi l’Agglomération doit prendre de nouvelles mesures à impact immédiat dès aujourd’hui pour contribuer à l’effort national de sobriété et surmonter la crise énergétique en cours.

Une Agglo éco-engagée

L’Agglomération est engagée depuis plusieurs années dans la transition du territoire au travers de nombreuses réalisations détaillées dans le Plan Pluriannuel d’Investissement :

  • Optimisation des tournées des bennes de collecte des déchets pour réduire le nombre de kilomètres parcourus sur l’ensemble du territoire. C’est 120 000 km de moins que les années précédentes
  • Intégralité du ramassage des déchets réalisée avec des camions roulant au gaz naturel de ville
  • Remplacement de 800 points lumineux par des LED. La totalité des feux tricolores est équipée en LED
  • Lancement d’un diagnostic thermique des équipements pour optimiser les interventions et les évolutions des installations
  • Insertion de clauses incitatives dans les marchés publics qui ont pour objectif final d’atteindre -15% de consommation de gaz

Les actions à venir

Pour l’Agglomération, comme pour les 21 communes du territoire, il s’agit d’atténuer au maximum la facture énergétique qui va augmenter de manière conséquente pour 2022. Les budgets des collectivités doivent être équilibrés et il y a un risque important qu’elles ne puissent tout simplement plus assurer tout ou partie de leurs services publics…

Pour l’Agglomération, comme pour les 21 communes du territoire, il s’agit d’atténuer au maximum la facture énergétique qui va augmenter de manière conséquente pour 2022. Les budgets des collectivités doivent être équilibrés et il y a un risque important qu’elles ne puissent tout simplement plus assurer tout ou partie de leurs services publics…

Dès le 7 novembre, les actions qui visent à accélérer la réduction des consommations énergétiques des équipements de Cœur d’Essonne Agglomération et à limiter les impacts budgétaires prévisionnels liés à l’augmentation des prix de l’énergie seront déployées. Ces mesures permettent de continuer d’assurer toutes les missions de service public de l’Agglo, avec l’ensemble des équipements communautaires ouverts aux habitants et de maintenir des bonnes conditions de travail pour les agents.

Éclairage

Action 1/ Extension du plan de réduction de l’éclairage public nocturne en accord avec les villes

Plusieurs pistes techniques sont proposées aux communes et seront examinées au cas par cas selon leur pertinence et leur faisabilité. Elles peuvent concerner tout ou partie des points lumineux soit 25 556 lampadaires.

  • Extinction entre 0h et 5h du matin
  • Décalage de l’allumage de 26 min après le coucher du soleil et l’extinction de 26 min avant le lever du soleil
  • Extinction des lampadaires l’été dès minuit sans rallumage au matin (du 1er mai au 20 août)

Depuis plusieurs années, l’intensité de l’éclairage est modulée sur toutes les communes et certaines se sont déjà engagées sur des plans d’extinction nocturne comme Breuillet, Marolles-en-Hurepoix, Cheptainville, Guibeville et Longpont-sur-Orge.

Action 2/ Extinction des éclairages extérieurs nocturnes des 70 bâtiments administratifs et équipements de l’Agglomération

Température

Action 3/ -1°C de chauffage dans les 70 équipements de l’Agglo (hors petite enfance)

Action 4/ -2°C dans l’eau des 6 piscines, soit 26°C

Afin de maintenir l’ouverture des piscines de l’Agglo aussi longtemps que possible et de réaliser des économies d’énergie, une baisse de 2°C de la température de l’eau dans les bassins est mis en place au 7 novembre 2022 (dans le respect des recommandations de l’Agence Régionale de Santé).

L’addition de ces actions pourrait permettre d’économiser 7 255 000 kWh par an.

Selon l’évolution de la situation, si elle se dégrade, il y a un risque que le maintien de l’ouverture de certains équipements ne soit plus soutenable. De nouvelles mesures d’économies devront alors être prises.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×