Sainte-Geneviève-des-Bois

Carte d'identité de la ville

 

  • Maire : Olivier LEONHARDT

  • Superficie : 927 hectares
  • Population : Si la ville compte + de 35.000 habitants, 20% des Génovéfains ont entre 15 et 30 ans, 41% ont entre 31 et 59 ans et 21% des Génovéfains ont + 60 ans. 76.5% des  15-64 ans sont actifs.
  • Cours d’eau :

La frontière nord-ouest de la commune est matérialisée par le cours de la rivière l’Orge qui coule sur trois kilomètres du territoire, du sud-ouest au nord en étant séparée en deux bras sur une majeure partie de son parcours génovéfain. Au sud de la commune, un ruisseau prend sa source dans le bois des Roches, deux petits lacs agrémentent le parc de la Héronnière et trois bassins de rétention des eaux de pluie ont été creusés dans la vaste zone commerciale de la Croix blanche. Au centre du territoire, plusieurs petits lacs sont disposés dans le parc Pierre et un bassin d’agrément baigne le donjon de l’ancien château. À l’extrême nord, un lac s’est formé au point de confluence des deux bras de l’Orge.

  • Jumelage : Sainte-Geneviève-des-Bois a développé des associations de jumelage ou de partenariat avec :

Penafiel (Portugal) depuis juin 1999, en portugais Penafiel, située à 1 173 kilomètres;
Obertshausen (Allemagne) depuis 1971, en allemand Obertshausen, située à 500 kilomètres
Mikołów (Pologne).

  • Origine du nom : Le fait est certain, de petites maisons parsemaient déjà la forêt de Séquigny. Le hameau de Sicnii villare (lieu probable de bûcheronnage et de résidence) existait au temps de la Gaule romaine car aux confins de l’actuel Sainte-Geneviève-des-Bois, vers le Pont de la Fouille, était installée une villa rustica, disparue lors des invasions germaniques. Lors d’une épidémie, en 448, Sainte Geneviève fit un miracle en faisant d’une source, une eau miraculeuse. Cette même Sainte Geneviève aurait défendu à deux reprises la localité de Paris en 451. À la suite de ce miracle, une chapelle fut construite à proximité de la grotte d’où l’eau jaillissait. La forêt de Séquigny finit par être défrichée autour de cette chapelle. Un petit bourg vit donc alors le jour. Une autre légende dit que les reliques de Sainte-Geneviève auraient été transportées dans la petite chapelle isolée de Séquigny, pour échapper aux incursions de pillards Normands. C’est vraisemblable, mais trois siècles séparent ces agressions d’une invasion de Huns au cours de laquelle Sainte Geneviève rassura les parisiens, disant que Lutèce serait évitée par ces hordes. Une autre possibilité relate qu’en 448 Sainte Geneviève, allant au-devant de Saint Loup, évêque de Troyes, alors qu’elle se trouvait dans la forêt de Séquigny par une forte chaleur, ressentit la soif. Répondant à ses vœux, une source jaillit à ses pieds. Mais est-ce bien l’itinéraire de Lutèce vers Troyes ? Cette source devait être pour des générations la fontaine de Sainte Geneviève. Elle sera transformée en grotte par Bertier de Sauvigny à la veille de la Révolution.
  • Canton : Sainte-Geneviève-des-Bois (chef-lieu)
  • Arrondissement : Palaiseau
  • Coordonnées :

Mairie de Sainte Geneviève des Bois 
Place Roger Perriaud 
91700 Sainte Geneviève des Bois
Tél : 01 69 46 80 00

  • Heures d’ouvertures :

Lundi - Mardi – Jeudi : 9h00 - 12h00 et 13h30 - 18h00
Mercredi : 9h00 - 12h00
Vendredi : 9h00 - 12h00 13h30 - 19h00
Samedi : 9h00 - 12h00

Temps forts de la ville

Les festivités de janvier
Sentez-vous filles
La fête des plantes
Les Repas de Rue
La fête de la musique
La fête des Mômes
Les Génolidays
Videz-vos-greniers (2 fois par an)
La fête des Associations
Le marché de Noël
La Patinoire

Présentation

Sainte-Geneviève-des-Bois est :

Sainte-Geneviève-des-Bois est située à vingt-quatre kilomètres au sud-ouest de Paris dans le département de l’Essonne et la région Île-de-France. Elle est le chef-lieu du canton de Sainte-Geneviève-des-Bois et le siège de la toute jeune communauté d’agglomération « Cœur d’Essonne Agglomération » depuis le 1er janvier 2016.
Village forestier jusqu’au début du XXe  siècle, la ville, reliée d’abord à la ligne Paris - Bordeaux empruntée plus tard par la ligne C du RER d’Île-de-France puis à la route nationale 104, connut une période de lotissement massif des bois communaux et privés mêlant pavillons de banlieue et grand ensemble, entraînant une multiplication par trente-cinq du nombre d’habitants entre 1921 et 1999 et lui permettant d’accéder aujourd’hui au titre de centre urbain majeur du département.
Sainte-Geneviève-des-Bois est :
- Multi-générationnelle : Si la ville compte + de 35.000 habitants, 20% des Génovéfains ont entre 15 et 30 ans, 41% ont entre 31 et 59 ans et 21% des Génovéfains ont + 60 ans. 76.5% des  15-64 ans sont actifs.
- Active : Un commerce local très vivant avec le 1er carrefour de France, une rue commerçante structurante comprenant + 200 commerces et la zone industrielle de la Croix Blanche, avec + de 250 enseignes majoritairement dédiées à l’équipement de la maison et de la personne, la Croix Blanche fait partie du parc d’activités commercial le plus important de pôle Sud Francilien et concentre plus de 4000 emplois. La Croix Blanche est le 3ème parc commercial de France en chiffre d’affaires.
- Sportive : La ville dispose d’un tissu associatif riche et actif avec le + grand club omnisport de l’Essonne (SGS) qui compte environ 5000 membres et le 1er club de France de Judo (SGS JUDO) et un club de foot en CFA2 (SGS FOOT). Sainte-Geneviève-des-Bois dispose d’1 stade de rugby, 1 stade de foot, 1 stade d’athlétisme, 6 gymnases, 2 dojos, des terrains multisports, 1 stade de tennis, 1 salle de Gymnastique.
- Verte : Le Parc Pierre: (10 ha) qui accueille une ferme pédagogique, l’accueil de loisirs élémentaire de la ville dans sa bâtisse ancienne, de nombreux jeux et animaux ainsi que la fête des Mômes qui regroupe le temps d’un week-end de Juin, chaque année depuis 11 ans, plusieurs milliers de Génovéfains. Sainte-Geneviève-des-Bois dispose de nombreux autres espaces verts et une véritable culture du fleurissement puisqu’elle est la seule ville « 4 fleurs» en Essonne.
- Historique : Avec son Donjon (qui désigne communément un groupe de bâtiments d'âges et de caractères différents, dominés par une grosse tour ronde, héritage médiéval, qui a donné son nom à l'ensemble, et dont l'unité s'est forgée au XVIIIe siècle pour former les communs d'un château aujourd'hui disparu. Sa tour a été classée monument historique en 1923; Ses bâtiments qui l'enveloppent, écurie et logements de la domesticité, au XVIIIe siècle, les douves et le lavoir inscrits à l'inventaire supplémentaire en 1961), sa nécropole et son célèbre cimetière russe qui abrite, entre autres, la sépulture du célèbre chorégraphe Rudolph Noureev. Sainte-Geneviève-des-Bois est un des lieux privilégié des touristes russes.
- Accessible : 1 gare sur la ligne du RER C, un accès à la N104, et une proximité avec l’A6 (10 min) pour accéder à l’aéroport d’Orly et à PARIS; et un réseau de BUS très développé dont un réseau local : le GENOVEBUS.
- Comportant de nombreux équipements: 11 écoles élémentaires et 12 écoles maternelles, plusieurs lieux d’accueil pour la petite enfance, une grande salle de spectacle (Salle Gérard Philipe) de + de 500 places, un réseau des Bibliothèques-Médiathèques, des lieux pour la jeunesse, 1 cinéma, des services publics de proximité (la Poste, Pôle Emploi...), etc.
- Avec une forte identité et un véritable attachement au label « Made in STE GEN ».

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?

Actualités liées

Plus d'infos

Situation

Mairie de Sainte-geneviève-des-bois

Place Roger Perriaud Sainte-Genevieve-des-Bois